A la place du cœur, saison 1 / Arnaud Cathrine – éd. Laffont, 2016

9782221193334Hormones et sentiments

Malgré ce que laisse entrevoir la couverture, il ne s’agit ni de broderies, ni de couture, ni du remplacement d’un cœur humain par une machine à coudre…
A la place du cœur retrace six jours dans la vie de Caumes. Six jours où Caumes fête ses 17 ans, tombe amoureux d’Esther, vit ses premiers ébats sexuels, fait la fête avec ses potes Hakim et Théo, et est parfois (souvent) dépassé par ce qui l’entoure. Six jours de janvier 2015 en France. Six jours où tout a changé.


Ce roman dresse le portrait d’un adolescent et de son premier amour sur fond d’actualités maussades et traumatisantes : les attentats contre Charlie Hebdo.

Au départ, j’ai refermé ce roman sans grande conviction tant les romans qui traitent d’attentats et/ou de radicalisation affluent depuis 1 an. Et l’histoire d’amour. Bon pourquoi pas. Surtout, je dois l’avouer, j’ai trouvé certains passages un peu crus, et ça a heurté la future quinquagénaire réac’ qui sommeille en moi et tente de grignoter peu à peu l’adolescente qui peut lire le mot « bite » sans être outrée.

giphy-1

oui, vieillir c’est pas facile…
(Postulat de départ)

C’est ainsi que je me suis faite une promesse : ne plus m’auto-censurer !
Donc, j’ai laissé décanté, je l’ai ré ouvert, feuilleté, pioché ici et là, glané quelques phrases… et en fait, c’est un bon roman (Bilan intermédiaire : je n’ai pas encore 30 ans, je suis définitivement JEUNE et j’ADORE revivre mon adolescence).

Caumes, le personnage central, est vraiment un petit gars attachant, qui nous livre sans détour ses pensées et ses émotions. Oui, c’est parfois un peu cru, mais après tout, c’est la vie, et pour une fois, on touche la réalité du bout des doigts. Et ça n’empêche pas l’émergence de jolis moments littéraires :

« l’ennui quand tu as goûté au paradis, c’est que tout le reste a la saveur de l’enfer. On dira que j’exagère mais, en cas de miracle (semblable à celui que je viens de vivre), le monde devient binaire, les possibilités du langage aussi. »

A la place du cœur pose non seulement la question de l’amour, et plus encore la très épineuse question du sexe, mais aussi du comment on vit avec cette nouvelle société, celle qui fait peur, celle qui est attaquée, celle qui divise… A-t-on même le droit de ne pas se sentir concerné ? Et surtout : quel est mon rapport aux autres ?

Caumes, j’aimerais te dire que ça va aller, qu’il faut croire en vous qui vous construisez et bouleversez les codes, que peut-être vous serez la génération d’un renouveau, d’autre chose… Qu’il y a toujours un peu d’espoir quand on a 17 ans, que vous vivez les choses tellement fort, que vous testez, repoussez et jouez avec les limites. Et surtout, que l’avenir vous appartient.
Mais Caumes, je suis tellement navrée de te dire que ton auteur a prévu une saison 2. Et crois-moi, ce qui se passe depuis 2 ans n’est pas brillant. On compte sur vos amitiés pour faire émerger un peu d’espoir. Et sur ce prochain livre pour presque tous vous accompagner.

Je ne sais pas si nous sommes tous Charlie, en tout cas, nous avons tous été Caumes.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s