C’est le 1er on balance tout #8 oct. 2017

C’est reparti les amis, plongez-vous corps et âmes dans le résumé de nos dernières folles semaines littéraires, grâce à l’idée originale de Lupiot, du non moins génial blog Allez-vous faire lire !

Top & Flop

Le Top

images

Nos cœurs tordus, Séverine Vidal et Manu Causse, Bayard, 2017
Ce petit roman, déjà paru dans un Je Bouquine (on remercie Lucie et sa mémoire interstellaire), retrace une année au collège de Vladimir, dit « Vlad ». Non seulement le garçon a un prénom difficile à porter (je m’excuse auprès de tous les Vladimir du monde) mais en plus il est tout handicapé de ses jambes et marche avec une canne. Mais, comme ça n’empêche pas les sentiments, les hormones adolescentes bouillonantes font que notre Dr House de collège tombe amoureux de la belle Lou, qui sort déjà avec le BG de la classe…
On remercie les auteurs pour donner voix à de vrais ados et sortir des clichés détestables larmoyants où l’handicapé est toujours un bon samaritain au cœur tendre. Parce que OUI, Vlad’ nous rappelle que les handicapés sont des cons comme les autres, mais des êtres humains aussi. Toute ma gratitude et reconnaissance envers les adultes qui ne prennent pas les ados (lecteurs et personnages) pour des débiles de la vie (article sur les ados prochainement, promis).

Capture

Le Flop

ceci

 

1289-cover-wolves-59159bd61d2d4

Une histoire des loups, Emily Fridlund, Gallmeister, 2017

ATTENTION, CECI N’EST PAS UN FLOP.

Même pas un mehhhh, ou un euuuh, c’est plutôt un lapin compris.

J’avais vraiment envie de lire ce livre. Du genre spoter la librairie à la sortie de la mater, lui faire sortir le livre de l’office de ma collègue, parce que de toute manière, comme elle était en vacances, c’était pas la peine qu’il s’urge de la livre (I love you Odette), et lire même en donnant à manger à mon bébé. Je l’ai dévoré. Littéralement. Mais j’ai rien compris. J’ai été pris dans cette atmosphère incroyable, engluée dedans même, je savais pas pourquoi je tournais les pages, je voulais voir ou j’allais, mais j’ai eu l’impression d’aller nulle part. Il m’a manqué quelque chose. Ou j’ai raté quelque chose. J’ai trouvé l’écriture vraiment incroyable, mais quand j’ai eu fini le livre, j’avais ce mauvais goût dans la gorge, et cette impression que j’avais pas pigé l’topo, que l’auteur m’avait perdu dans les grandes forêts et le fonds des lacs.
J’ai adoré l’écriture, l’ambiance, lire ce bouquin complètement addictif, mais je l’ai filé direct à la bib quand je l’ai eu fini, parce qu’en même temps, j’ai eu l’impression que j’étais complètement passée à côté.

Donc voilà.

bandeau critique cest le 1er

 

 

 

Chroniques d’ailleurs

Roth-MAdeline

Huuumhum… Ce ne sont pas vraiment des chroniques.

ceci
again. rentabilité quand tu nous tiens…

Pas que quoi. Mais je suis fan des écritures de Madeline Roth, sur sa page fb. C’est parce qu’elle que j’ai lu une Histoire des loups, que je garde l’envie de lire alors que j’arrive plus à trouver le temps, et surtout, c’est grâce à elle que je m’aventure dans ces livres dans lesquels je n’irai normalement pas.

 

mlire

Puis encore un coup de coeur pour une vidéo d’Onlikoinous de Simon de la librairie M’Lire de Laval. Cette critique c’est celle de Colorado Train, de Vincent Villeminot. Est-ce que quelqu’un ici est conscient que je viens d’avoir un bébé, que je ne travaille plus en bibliothèque et que JE NE PEUX PAS LIRE TOUS CES LIVRES. C’est incroyable cet égoïsme dont vous faites preuve les gars…

Les Wahou du net

mots ailesLes Mots Ailés. Le blog sur lequel je passe mon temps-bébé-dort au lieu de faire tout ce que devrait faire, tout ce que j’ai envie de faire. Mais c’est tellement beau, tellement bien écrit, tellement apaisant, rassurant, miroitant. J’aime tellement beaucoup que quelqu’un puisse dire à son bébé « Je t’aime comme une maman aime son Camille » en partageant ses recettes de porridges.

 

Logo-CAF

 

 

Non, c’est une blague.

 

Ce qu’on a fait de mieux le mois dernier

1506502457olLtj

J’ai recommencé le yoga tranquiloumilou, j’arrive à poser ma fille et à prendre un peu du temps pour faire d’autres choses que de la nourrir. Je la laisse même à son père. Je sais. C’est dingue.

 

 

Alors là, je n’attends pas moins de vous qu’une s1506502600kkkxstanding ovation : je suis admissible au concours de bibliothécaire. Et au vue du rythme un peu dingue de ma vie de ces derniers mois, je pensais pas être capable d’un truc pareil. Maintenant : go pour les oraux !! (ça tombe presque comme Halloween, coïncidence ? Je ne pense pas!) Le mois prochain : y sera-t-elle allée déguisée en « ça » ? Affaire à suivre…

Publicités

6 commentaires sur « C’est le 1er on balance tout #8 oct. 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s