Une Sœur / Bastien Vivès – Casterman, 2017

Une_soeurDoucement, un instant, j’aimerais que ce moment fixe pour l’éternité ta sensualité*

* En fait, les vraies paroles de Sensualité, d’Axelle Red, sont « oh stop : un instant, j’aimerais que ce moment fixe pour des tas d’années ta sensualité. Mais bon, sérieusement « des tas d’années ? » amis de la poésie bonjour…

 

SUBLIMATION n.f. – XIVe sens lat. « élévation »; lat. alchim. sublimatio, de sublimare –> sublimer. 1. (XVe) ALCHIM. Épuration d’un corps solide qu’on transforme en vapeur en le chauffant => distillation, vaporisation, volatilisation. […] 2. (1486 aussi « vertu sublime » ; repris XIXe) FIG et LITTÉ. Action de purifier, de transformer en élevant. => exaltation, purification. Sublimation des instincts, leur dérivation vers des buts altruistes, spirituels. « la sublimation n’est pas toujours la négation d’un désir […] Elle peut êre sublimation pour un idéal » (Bachelard). – (1908) PSYCHAN. Processus par lequel la pulsion sexuelle déplace son but sexuel initial vers un autre but, visant des objets socialement valorisés.

SUBLIME adj. et n.m. – 1461 ; »sublimé » t. d’alchim. v. 1400 ; lat. sublimis « élevé dans les airs, haut ». I. Adj. Qui est très haut, dans la hiérarchie des valeurs (morales, esthétiques) ; qui mérite l’admiration. => beau, divin, élevé, éthéré, extraordinaire, noble, parfait, transcendant […] « ce qu’il y a de plus sublime dans les œuvres de l’esprit humain est peut-être aussi ce qu’il y a de plus naïf » (Hugo). – PAR EXAGÉR. FAM. Ce camembert est sublime. 

in Le Nouveau Petit Robert, Dictionnaires Le Robert- Paris, 1996

Une Sœur ou : entre le sublime et Axelle Red se trouve cet espace spatio-temporel qu’explore Bastien Vivès, un espace où nos émotions d’ado, vécues ou fantasmées, prennent vie. De la beauté.

Lire la suite de « Une Sœur / Bastien Vivès – Casterman, 2017 »

Ma sœur vit sur la cheminée / Annabel Pitcher- Plon, 2011

Ma-soeur-vit-sur-la-chemineeChem-Cheminée Chem-cheminée Chem-Chem Frérôt

Ça fait un bon bout de temps que ce livre dort sur le coin avant gauche de mon bureau. Je l’ai mis de côté pour faire sa critique, un jour, puis il y a eu tous les autres livres, puis il y a eu ce matin. J’ai rangé mon bureau. Je l’ai donc trouvé dans la pile « livres-que-j’ai-mis-de-côté-parce que-potentiellement-je-vais-faire-un-truc-avec », et je me suis dit qu’avec tous les trucs qu’on avait à lire, ben, tant pis pour celui-ci, il est un peu vieux (on fait ce qu’on peut pour se trouver des excuses, désolée), et puis bon voilà. Je me suis contredite dans la seconde. Ce livre date de 2011. Nous sommes en 2017. Depuis 6 jours, la ville de Manchester pleure les 22 morts et la soixantaine de blessés victimes d’un attentat terroriste. Ce livre est d’une douloureuse actualité.

Lire la suite de « Ma sœur vit sur la cheminée / Annabel Pitcher- Plon, 2011 »

L’Homme qui plantait des arbres / Jean Giono – Vogue magazine, 1954

lhomme-qui

Chaque homme est seul et tous se fichent de tous et nos douleurs sont une île déserte. Ce n’est pas une raison pour ne pas se consoler, ce soir, dans les bruits finissant de la rue, se consoler, ce soir, avec des mots. Albert Cohen, Le livre de ma mère, Gallimard, 1954, p.7

Et bienvenue dans ce nouvel article de Dans ta page!, le blog où on se fend la poire ! Cette semaine on vous parle d’un (mais si on se chauffe, on vous parlera des autres plus tard) classique de la littérature de jeunesse qui n’a pas été écrit à destination des enfants, L’Homme qui plantait des arbres, une nouvelle de Jean Giono. Lire la suite de « L’Homme qui plantait des arbres / Jean Giono – Vogue magazine, 1954 »

C’est le 1er, on balance tout #3 mai 2017

capture

C’est reparti les amis, plongez-vous corps et âmes dans le résumé de nos dernières folles semaines littéraires, grâce à l’idée originale de Lupiot, du non moins génial blog Allez-vous faire lire !

Top & Flop

Le flop

WARNING : ceci n’est pas un flop. C’est plutôt une déception qui ne demande qu’à se déceptionniser. Mon « MAIS POURQUOI » du mois, c’est donc Red Rising, cette série dont j’ai entendu tellement de bien, que j’avais tellement envie de lire et qui pour l’instant, pour moi, ne tient pas ses promesses. J’en suis au début du tome 1 (depuis 2 semaines), et, c’est bien, mais je pensais vraiment tomber dedans et ne plus le lâcher jusqu’à la fin du 3e tome en mode « tu me parles pas je lis », donc j’attends de voir…

Critique Lucie

Le top

Bon, on fait pas original, on prend nos auteurs chouchous et on recommence… LE TOP : A la dure, le dernier Rachel Corenblit aux éditions Actes Sud. Comme pour son précédent, ce roman se lit D’une seule voix (nom de la collection, ne me remerciez pas pour cette transition incroyable) et te met un uppercut bien placé.

shopping

Chroniques d’ailleurs

starpoint couvLa chronique de Lucille, de La Ronde des livres, sur Starpoint, ce livre à la beauté saisissante, que j’ai maintenant très envie de lire, alors que je n’ai pas du tout de temps. Je sais pas si je dois dire merci…

 

mlireL’interview de Vincent Cuvellier, par Simon Roguet, de la librairie M’Lire, à Laval. Et ça compte, parce qu’il parle de Mon fils et de Je ne suis pas un auteur jeunesse dedans.

 

Les « wahou » de l’Internet

biobeaubon_facebook@2xBeau Bio Bon : Un blog positif, ensoleillé et londonien que j’ai découvert grâce à un 1er du mois je crois bien. Je me régale notamment des articles sur la maternité, qui font un bien fou.

 

Banniere-UIE-MoyenFormatUn Invincible été : Encore un blog positif, encore un qui fait du bien, encore un découvert lors d’un C’est le 1er… Un invincible été, LE blog qui a inspiré Lupiot pour cette rubrique.

Sauvons l’Eau Vive : eau viveeau vivieAllez, c’est pas un WAHOU au sens propre du terme, mais puisqu’on y est : notre librairie d’amour, L’Eau Vive, à Avignon, doit fêter ses 40 ans… si elle ne ferme pas avant. Des problèmes financiers ont poussé nos fabuleux libraires à lancer une collecte en ligne. On y est presque, alors, si jamais vous avez envie de filer un coup de pouce, c’est ici !

Ce qu’on a fait de mieux le mois dernier:

1473084679vojraJ’ai été une mauvaise copine et ai abandonné Lucie à notre dans ta page… MAIS j’ai été très prise puisque j’ai fait un truc (non deux trucs en fait) trop géniaux : je me suis endettée pour toute une vie pour une maison à retaper complètement. Et y a encore plus dingue… Je suis allée à « l’âge d’or du rap français » et ça, c’est d’la bombe bébé (#bissobissobissonabisso)

avatar-newsletter

Le mois dernier (avril), j’ai pu rencontrer Stéphane Michaka, avec qui j’ai réussi à échanger plusieurs phrases cohérentes et sans rougir outre mesure. J’ai même pu enregistrer une discussion fleuve de 3h dont je n’arrive pas à me dépatouiller, mais qui finira tôt ou tard sur le blog.

Des livres et des représentations, les clichés sont-ils partout ?

Aujourd’hui, on voudrait discuter avec toi de littératures, des représentations qu’elles véhiculent et des impacts qu’elles produisent IRL. Autant te dire qu’on ébauche, qu’on se pose des questions, qu’on t’en pose et qu’on fait ça en toute modestie. Autant te dire aussi qu’on va parler de livres pour les enfants, et de livres pour les adultes, et qu’on va sûrement tomber dans des clichés, parce que nous sommes nous-même de très gros clichés et qu’on est comme tout le monde, on se fait avoir. Ça nous empêche pas de nous interroger, de chercher des réponses et de changer d’avis.

Lire la suite de « Des livres et des représentations, les clichés sont-ils partout ? »

Mon week-end chez Grand-mère / Yann Coridian – L’École des Loisirs, coll. Mouche, 2016

Mon-week-end-chez-grand-mereMa grand-mère à moi, est un gangster.

Non, c’est pas vrai. Ni pour moi ni pour Nathan. Mais je trouvais pas d’intro cool.

Aujourd’hui je vous parle – j’essaie de vous parler- de pourquoi je lis de la littérature jeunesse?

Vaste programme. Allez donc vous faire couler un thé/un café/un bain (attention avec le pc dans l’eau svp*.), vous avez le temps.

Lire la suite de « Mon week-end chez Grand-mère / Yann Coridian – L’École des Loisirs, coll. Mouche, 2016 »

C’est le 1er – on balance tout ON TIME

capture

C’est reparti les amis, plongez-vous corps et âmes dans le résumé de nos dernières folles semaines littéraires, grâce à l’idée originale de Lupiot, du non moins génial blog Allez-vous faire lire !

Top & Flop

Le flop

Pourquoi est-ce que le flop est toujours pour moi ? Allez, objectif 1er avril 2017, je balance un méga top. En attendant, c’est un semi-flop, plutôt une incompréhension : Dis, c’est quoi 9782841814503-v-dis_c_est_quoi_un_attentat__un attentat ? Album édité chez Bilboquet. Relativement poétique, une fois le livre fermé, ce qui est certain c’est que vous vous demanderez encore c’est quoi un attentat. Alors vos enfants, je n’ose même pas imaginer (« dis papa, si je fais du cracrabouilli sur les fesses de tata Fernande – qui vient de subir un AVC – est-ce que c’est un attentat? »).

capture

Le top

ermitesBon, le top du top c’est Lettres d’un mauvais élève, de Gaia Guasti, mais on l’a chroniqué la semaine dernière (tu trouves l’article ici) donc c’est ptet pas la peine qu’on y revienne en mode monomanie de la Petite Poche non plus. On va plutôt profiter de cet espace pour sortir un peu de la littérature jeunesse. Mon top de ce mois-ci, c’est un classique de la littérature ethnographique russe des années 80, Ermites dans la Taïga, de Vassili Peskov , publié chez Actes Sud. Initialement publié sous la forme de feuilleton dans le journal Komsomolskaïa Pravda, ce récit raconte l’histoire vrai d’une famille de vieux-croyants russes retrouvé par hasard par des géologues, alors qu’ils habitent depuis plus de 40 ans isolés du monde dans la Taïga, à cause d’un schisme religieux qui s’est produit en… 1656 sous le Tsar Alexis. Ouai, les mecs sont un peu rancuniers.C’est un livre passionnant et très touchant sur la façon dont cette famille vit, à l’écart complet de toute autre vie humaine depuis 1/2 siècle, mais à l’écart de la société russe depuis plus de 250 ans. La lecture est facile et intéressante, le point de vue de l’auteur très juste et très agréable. On s’attache très vite aux Lykov et aux géologues, ainsi qu’au narrateur. En 2009, Peskov publie Des nouvelles d’Agafia, l’héroïne du livre, elle est toujours vivante, toujours plus ou moins seule dans la Taïga depuis la mort de son père. Ce récit a passionné la population russe et continue d’intriguer, en 2013, le magazine Vice lui consacre une série de reportages à voir et à lire ici, et un reportage d’une cinquantaine de minutes a été filmé par la chaîne russe RT documentary, en 2014 , disponible ici.

cest-le-1er-on-balance-tout-lucie

Chroniques d’ailleurs

blottieLes chroniques lectures de Blottie dans un fauteuil. Parce que c’est court, parce que c’est tendre, parce que c’est l’opposé de ce qu’on propose, tant dans le choix des livres que dans la rédaction, le graphisme, la mise en page. Parce que c’est apaisant quand on est énervantes, parce que c’est reposant quand on vous bouffe votre énergie. Et pour le choix des livres. Hors du temps.cropped-bob_et_jeanmichel

On aime les articles sur les Claudine de Bob et Jean-Michel. D’abord parce qu’on aime Bob et Jean-Michel, et ensuite parce qu’on trouve l’idée géniale. On dit pas jalouses, on dit admiratives.

Les « wahou » de l’Internet

(hey, t’as vu, on n’a même pas changé de nom finalement)

molairesetet

Molaires & Tentacules : un insta épuré, de la musique et des concerts, un joli petit minois. Des tatouages. Des chats trop mignons. Des plantes toutes vertes. Nantes. Des belles adresses. Bref. *JALOUSIE* mais trop addictif.

yorda

Yorda Crew 60 : et voilà refaire ta baraque à coup de palettes ou de caisses en bois, c’est
foutu, has been, complètement pas underground. Et ça vient d’être mis au tapis par YordaCrew qui récupère tes vieilles planches de skate pour leur redonner une seconde vie. Le street talent quoi.
clique clique –>

Access’infos : … parce qu’on est aussi des militantes du dimanche, je voulais faire un petit focus sur ce blog, qui tend à rendre ses articles, des livres, etc. accessibles à tous et faciles à lire, que vous soyez adultes en apprentissage du français ou que vous ayez des difficultés de lecture. MERCI pour cet investissement. accessptit-citadins

Les P’tits citadins ! : Le site de mon Beauf et ma Bellreus (ben quoi ? il est bien) qui se lancent dans l’aventure 0 déchet. Du coup, au lieu de tomber sur les articles du genre : comment fabriquer son bocal en verre à partir de sable bio ou comment fabriquer son shampoing avec que des produits introuvables si tu n’habites pas Paris ou que tu n’es pas fan des achats sur internet parce que t’es une grosse flemmarde et qu’en plus t’as pas de boite aux lettres normalisée, donc tous tes colis sont bloqués à la Poste jusqu’à ce que tu poses 1/2 journée pour pouvoir le récupérer, étant de donner que tu travailles pas là où tu habites (dur la vie de provinciale), ben tu as droit à des articles courts, précis et facile à mettre en place, et tu avances au même rythme qu’eux, easy deezy. Perso, je suis hyper enthousiaste à l’idée de me faire un potager, un compost, être 0 déchet etc…mais jusqu’à présent, la plupart des sites web sont vraiment trop extrêmes pour moi, petite néophyte timide. Alors que là, je sais que si eux l’ont fait, c’est à ma portée. (bisous les nazes)

Ce qu’on a fait de mieux le mois dernier:

J’ai eu 1473084679vojraun mois assez pourri… MAIS : j’ai enfin trouvé les chaises de mes rêves, pour ma future maison, qui iront tellement trop bien avec ma superbe table mi bois, (ma) mi fer… Et qui en plus rappelleront des souvenirs à tous (bons ou mauvais je vous laisse choisir...). Ça a l’air de rien, mais ça fait 5 ans que j’ai ma table et pas de chaises… Chacun son rythme, je ne m’engage pas facilement (suis pas une fille facile).

avatar-newsletter

J’ai eu un mois assez pourri… MAIS : je suis partie à Cologne rencontrer ma petite filleule de 4 mois, que je n’avais jamais vu et sur laquelle j’ai pu tester quelques trucs avant d’avoir à l’appliquer IRL. Couches lavable, HNI, co-dodo, écharpe de portage… J’ai pu intégrer de l’intérieur le monde curieux du maternage. Dieu merci il me reste 5 mois pour me décider.

Lettres d’un mauvais élève / Gaia Guasti- Thierry Magnier,coll. Petite Poche, 2016

lettres-d-un-mauvais-eleve-9782364749610_0

Petite Poche, la petite collection qui te met une grande claque dans ta page.

Il faut saluer le courage des éditeurs, notamment des éditeurs jeunesse, celui de continuer à croire, malgré tout, que la littérature est utile au monde. Parce que le plus facile, c’est de publier de la daube, qui, je ne comprends ni pourquoi ni comment, marche si bien. Le plus facile, c’est d’offrir aux gens ce qu’ils ont envie de lire, sans prendre le risque de les bousculer, de les choquer, de les faire réfléchir. Le plus facile, c’est de donner du pain et des jeux et de laisser la foule s’en contenter.

Lire la suite de « Lettres d’un mauvais élève / Gaia Guasti- Thierry Magnier,coll. Petite Poche, 2016 »

L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur vs Dans la forêt sombre et mystérieuse… un article qui parle de peur…

Aujourd’hui, c’est mercredi, et le mercredi, quand on n’a pas eu le temps de faire la chronique du jour, c’est jour de recyclage. En l’occurrence, je recycle deux critiques que j’ai passé pas mal de temps à écrire pour le Fameux Comité BD du samedi du Grand Pré en Bulle -le comité à forte valeur ajouté. Du coup, je me suis dit que ce serait un petit peu dommage de perdre ce travail, alors qu’on rentre pile poil dans les critères du blog. Chui maline comme fille. Lire la suite de « L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur vs Dans la forêt sombre et mystérieuse… un article qui parle de peur… »

C’est le 1er, on balance TOUT ! -fev.2017

bani 1.png

Toutes nouvelles dans le monde de le internachiownal blogging de le blogosphère, nous avons décidé, pour la 1re fois de notre vie, de nous plier à ces codes étranges qui peuplent le web.

Ce nouveau rendez-vous, proposé par l’inénarrable Lupiot de notre blog préféré Allez-vous faire lire à l’avantage d’être parfait pour les grosses feignasses que nous sommes. 1 fois par mois, tout balancer, ce qu’on a aimé, ce que pas, ce qu’est-ce qu’on a lu ailleurs, qu’on a vu ailleurs, et nous, ça nous va.

Lire la suite de « C’est le 1er, on balance TOUT ! -fev.2017 »