Bergères guerrières / Jonathan Garnier et Amélie Fléchais – Glénat, 2017-18 et au-delà

bergeresMon mouton à moi, est un gangster, mon mouton à moi est un gangster, il fait partie du ministère amer [de la guerre]*.

*je sais pas pourquoi j’ai toujours cru qu’il disait « de la guerre » alors que, vérification faite, pas du tout. Un psychanalyste parmi vous ?

Salut à toi, Moumoute chérie qui nous rejoins peut-être sur ce blog pour la première fois, appâté par l’odeur alléchante de la bergerie en ébullition, salut à toi, habitant des hauts-plateaux du sud-ouest, heureux de constater que nous ne t’avons pas oublié ni toi ni l’autre moitié laineuse des habitants de ta contrée, salut à toi, l’irlandais, l’écossais, l’islandais, le néo-zélandais, salut à toi, fan de tricot et de laine, salut à toi, qui en a marre de lire des BD avec des petits garçons qui jouent aux jeux-vidéo et des petites filles qui font de la danse ou du poney. Salut. Tu veux un thé du Larzac ? C’est un peu comme du foin, mais liquide, ce qui nous permet de filer subtilement cette métaphore de la moutonnade, qui elle-même nous permet d’installer tout aussi subtilement l’atmosphère qui te permettra de saisir l’ampleur de la génialitude qui t’attend à la lecture de ces deux opus de Bergères Guerrières, en attendant que le 3e pointe le bout de son nez.

Alors oui, tu vas dire qu’on radote, parce qu’on avait déjà parlé de Bergères Guerrières ici*, mais c’est notre blog, on fait ce qu’on veut.

*d’ailleurs, ce remarquable article, que je viens de relire, est tout à fait d’actualité, donc n’hésite pas, c’est cadeau

Lire la suite de « Bergères guerrières / Jonathan Garnier et Amélie Fléchais – Glénat, 2017-18 et au-delà »

Publicités

Capitaine Rosalie / Timthée de Fombelle, Isabelle Arsenault- Gallimard, 2018

rosalieDis, quand reviendras-tu, dis, au moins le sais-tu, Que, tout le temps qui passe, ne se rattrape guère, Que, tout le temps perdu, ne se rattrape plus.

Dis, Rosalie, le sais-tu, que les Grands font parfois pour leurs enfants des choix qui ne sont pas les bons, mais ils le font, tu vois, des fois, parce qu’ils ont encore plus peur que vous de la vérité. Faut pas nous en vouloir Rosalie, on veut juste se protéger, et vous protéger vous de cette vie dans laquelle on vous a fichu. Allez, viens Rosalie, viens, on va se raconter des histoires au coin du feu, on va se rouler en boule sous une couverture, on va fermer les yeux et on va rêver que ça va mieux.

Lire la suite de « Capitaine Rosalie / Timthée de Fombelle, Isabelle Arsenault- Gallimard, 2018 »

Direct du cœur / Florence Medina – Magnard, 2018

ob_fa0ad6_direct-du-coeurJe lui dirais les mots bleus, les mots qu’on dit avec les yeux les mains.

Aaah, la Langue des Signes Française… fascinant n’est-ce pas ? Que celui qui n’a jamais fait semblant de signer, en agitant les mains et les doigts tel un chasseur de moustiques épileptique, à l’époque où il y avait des interprètes LSF pendant les infos me jette le premier livre… Tellement fascinant, quoi qu’il en soit, que pas moins de 3 titres de mon dernier office ont des personnages sourds. La Famille Bélier fait des bébés. Mais ils sont pas tous réussi. En fait, la plupart du temps, ils sont même tout pourris. Dieu merci, il est arrivé, ce livre que j’attendais.

Lire la suite de « Direct du cœur / Florence Medina – Magnard, 2018 »

Brexit Romance / Clémentine Beauvais – Sarbacane (X’), 2018

Couv-Brexit-Romance-620x987You are the one, for me, for me formidaaaable, you are my love, very, very véritaaable.

merci Charles.

Notre langue nous définit-elle en tant qu’individu ? Sommes-nous ce que nous parlons ? Existe-t-il une assignation linguistique ? Est-on français parce qu’on parle français, ou parle-t-on français parce qu’on est français ?

Je ne sais pas.

Mais j’aime bien me poser ces questions. C’est en partie pour ça que je suis une lectrice assidue du blog de Clémentine Beauvais, c’est entièrement pour ça que Brexit Romance a été mon meilleur moment de lecture de ces derniers temps. Avec ce dernier opus, l’autrice nous démontre encore une fois avec brio (merci pour ce parfait exemple de phrase de dissertation niveau 1re) qu’écrire est un je.

Lire la suite de « Brexit Romance / Clémentine Beauvais – Sarbacane (X’), 2018 »

Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? / Sylvain Levey- éditions Théâtrales, 2017

michelleMichelle, ma belle, sont deux mots qui vont moyen moyen avec « Auschwitz » et « camp de la mort ».

On trouve rarement des critiques de pièces de théâtres pour la jeunesse, et pourtant, pourtant, il en sort des pièces qui valent la peine d’être, sinon vues, au moins lues.

A Dans ta page, on essaie de varier les plaisirs, on vous a déjà très brièvement parlé de Mon frère ma princesse de Catherine Zambon, et on se dit qu’on va se tester à la chronique de pièce de théâtre sur papier. Et comme c’est déjà pas facile, on s’est dit qu’on allait se sur-challenger pour cette reprise post-partum-post-reprise-post-nouvelle-année-post-pâques, et qu’on allait donc taper dans de la pièce qui rigole pas. Mais qui envoie. Sévère. A coup de perche à selfie dans ta page.

Lire la suite de « Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? / Sylvain Levey- éditions Théâtrales, 2017 »

Un autre regard sur la littérature jeunesse. Part 1/2 : (re)lire avec les yeux d’une mère.

BB.gif

1 blog, 2 rédactrices, 2,8 enfants, 2 visions de la lecture. On partage avec vous les évolutions de notre façon de lire depuis qu’on est devenues des mamans.

Édition relue et augmentée. un peu augmentée. paaaass non plus, tu vois quoi.

Lire la suite de « Un autre regard sur la littérature jeunesse. Part 1/2 : (re)lire avec les yeux d’une mère. »

Top 6 des livres qui sentent le sapin de Noël

Comme c’est bientôt, mais alors vraiment bientôt Noël, on te propose un top 6 des plus meilleurs livres à poser sous le sapin cette année.

Dans ta page, le blog de service public qui s’occupe de tes cadeaux de noël, ton personnal shopper des fêtes de fin d’années, ta meilleure excuse pour chiller toute la journée du 24 décembre, en faisant semblant d’avoir assuré et trouvé tous tes cadeaux à temps*… Crapule va.

* les auteures précisent que c’est très vilain pas beau de mentir, qu’elles ne cautionnent en aucun cas ce genre de comportement immoral, que disons-je, absolument incompatible avec l’esprit de Noël. Elles rappellent à toutes fins utiles que c’est une clause de non-passage du Papa Noël.**
** si tu n’as pas plus de 8 ans, arrête la lecture de cet article ICI.

j’ai plus de 8 ans, je continue

Lire la suite de « Top 6 des livres qui sentent le sapin de Noël »

Camille et Jeanne s’entendent bien / Laurent Simon – Hélium, 2013 ou de la littérature comme machine à remonter le temps

Camille-Jeanne-sentendent-bien-couverture-1024x763Viens petite fille dans mon comic strip
Viens faire des bulles, viens faire des WIP!
Des CLIP! CRAP! des BANG! des VLOP! et des ZIP! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ… et des tartelettes à la cucul.

Les livres, et particulièrement, nous le croyons à DTP, les livres jeunesse, ont des pouvoirs magiques. On en a exploré quelques-uns dans nos différents articles : celui de devenir quelqu’un d’autre, celui de vivre des choses extraordinaires sans prendre aucun risque, celui d’expérimenter la magie et des choses impossibles dans la vraie vie, aujourd’hui, on en découvre un nouveau : celui de remonter le temps. Personne ne vous fait mieux remonter le temps que Camille et que Jeanne. Personne. Ça fait rire les oiseaux et pleurer mes yeux.

Lire la suite de « Camille et Jeanne s’entendent bien / Laurent Simon – Hélium, 2013 ou de la littérature comme machine à remonter le temps »

Top 5 des titres géniaux qui vous sont (peut-être) passés à côté

Ahhh, les joies de la maternité…

ezxwf.gifC’est comme ça quand t’as plus le temps de lire des nouveautés, tu fais les fonds de placard de ta mémoire… et c’est là que tu te rends compte que:

  • si t’avais suivi les conseils de Super Lupiot et que t’avais tenu un cahier de lecture depuis le début, t’en serais pas réduite à supplier tes collègues de t’envoyer les compte-rendus des comités de lecture des 100 000 dernières années
  • t’as quand même lu pas mal de trucs géniaux
  • parmi ces trucs géniaux, la plupart n’ont certainement pas eu le succès qu’ils méritent.

Dieu merci, ta fille dort (ahahah, vaste blague, ça fait 3 jours que je suis sur l’article…), et tu peux revêtir ta culotte de maintien et ton soutien-gorge d’allaitement de SuperBibliothécaireAcariâtre et rétablir l’ordre et la justice.

On commence donc ce Top 5 des livres que trop peu de monde a lu, et c’est fort dommage.

Lire la suite de « Top 5 des titres géniaux qui vous sont (peut-être) passés à côté »

C’est le 1er on balance tout #8 oct. 2017

C’est reparti les amis, plongez-vous corps et âmes dans le résumé de nos dernières folles semaines littéraires, grâce à l’idée originale de Lupiot, du non moins génial blog Allez-vous faire lire !

Top & Flop

Le Top

images

Nos cœurs tordus, Séverine Vidal et Manu Causse, Bayard, 2017
Ce petit roman, déjà paru dans un Je Bouquine (on remercie Lucie et sa mémoire interstellaire), retrace une année au collège de Vladimir, dit « Vlad ». Non seulement le garçon a un prénom difficile à porter (je m’excuse auprès de tous les Vladimir du monde) mais en plus il est tout handicapé de ses jambes et marche avec une canne. Mais, comme ça n’empêche pas les sentiments, les hormones adolescentes bouillonantes font que notre Dr House de collège tombe amoureux de la belle Lou, qui sort déjà avec le BG de la classe…
On remercie les auteurs pour donner voix à de vrais ados et sortir des clichés détestables larmoyants où l’handicapé est toujours un bon samaritain au cœur tendre. Parce que OUI, Vlad’ nous rappelle que les handicapés sont des cons comme les autres, mais des êtres humains aussi. Toute ma gratitude et reconnaissance envers les adultes qui ne prennent pas les ados (lecteurs et personnages) pour des débiles de la vie (article sur les ados prochainement, promis).

Capture

Le Flop

ceci

 

1289-cover-wolves-59159bd61d2d4

Une histoire des loups, Emily Fridlund, Gallmeister, 2017

ATTENTION, CECI N’EST PAS UN FLOP.

Même pas un mehhhh, ou un euuuh, c’est plutôt un lapin compris.

J’avais vraiment envie de lire ce livre. Du genre spoter la librairie à la sortie de la mater, lui faire sortir le livre de l’office de ma collègue, parce que de toute manière, comme elle était en vacances, c’était pas la peine qu’il s’urge de la livre (I love you Odette), et lire même en donnant à manger à mon bébé. Je l’ai dévoré. Littéralement. Mais j’ai rien compris. J’ai été pris dans cette atmosphère incroyable, engluée dedans même, je savais pas pourquoi je tournais les pages, je voulais voir ou j’allais, mais j’ai eu l’impression d’aller nulle part. Il m’a manqué quelque chose. Ou j’ai raté quelque chose. J’ai trouvé l’écriture vraiment incroyable, mais quand j’ai eu fini le livre, j’avais ce mauvais goût dans la gorge, et cette impression que j’avais pas pigé l’topo, que l’auteur m’avait perdu dans les grandes forêts et le fonds des lacs.
J’ai adoré l’écriture, l’ambiance, lire ce bouquin complètement addictif, mais je l’ai filé direct à la bib quand je l’ai eu fini, parce qu’en même temps, j’ai eu l’impression que j’étais complètement passée à côté.

Donc voilà.

bandeau critique cest le 1er

 

 

 

Chroniques d’ailleurs

Roth-MAdeline

Huuumhum… Ce ne sont pas vraiment des chroniques.

ceci
again. rentabilité quand tu nous tiens…

Pas que quoi. Mais je suis fan des écritures de Madeline Roth, sur sa page fb. C’est parce qu’elle que j’ai lu une Histoire des loups, que je garde l’envie de lire alors que j’arrive plus à trouver le temps, et surtout, c’est grâce à elle que je m’aventure dans ces livres dans lesquels je n’irai normalement pas.

 

mlire

Puis encore un coup de coeur pour une vidéo d’Onlikoinous de Simon de la librairie M’Lire de Laval. Cette critique c’est celle de Colorado Train, de Vincent Villeminot. Est-ce que quelqu’un ici est conscient que je viens d’avoir un bébé, que je ne travaille plus en bibliothèque et que JE NE PEUX PAS LIRE TOUS CES LIVRES. C’est incroyable cet égoïsme dont vous faites preuve les gars…

Les Wahou du net

mots ailesLes Mots Ailés. Le blog sur lequel je passe mon temps-bébé-dort au lieu de faire tout ce que devrait faire, tout ce que j’ai envie de faire. Mais c’est tellement beau, tellement bien écrit, tellement apaisant, rassurant, miroitant. J’aime tellement beaucoup que quelqu’un puisse dire à son bébé « Je t’aime comme une maman aime son Camille » en partageant ses recettes de porridges.

 

Logo-CAF

 

 

Non, c’est une blague.

 

Ce qu’on a fait de mieux le mois dernier

1506502457olLtj

J’ai recommencé le yoga tranquiloumilou, j’arrive à poser ma fille et à prendre un peu du temps pour faire d’autres choses que de la nourrir. Je la laisse même à son père. Je sais. C’est dingue.

 

 

Alors là, je n’attends pas moins de vous qu’une s1506502600kkkxstanding ovation : je suis admissible au concours de bibliothécaire. Et au vue du rythme un peu dingue de ma vie de ces derniers mois, je pensais pas être capable d’un truc pareil. Maintenant : go pour les oraux !! (ça tombe presque comme Halloween, coïncidence ? Je ne pense pas!) Le mois prochain : y sera-t-elle allée déguisée en « ça » ? Affaire à suivre…