Top 10 (un peu plus en fait) des livres (jeunesse, mais pas que) qui font du bien

A Bachelorette Pool PartyQue celui qui n’a jamais eu cette requête me jette le premier service de presse. Celle de cet être humain, s’approchant piteusement de la banque de prêt/banque d’accueil/bureau (rayer la mention inutile), le dos vouté et le regard dans le vague, les cernes béantes et la lèvre frémissante, qui te demande d’une voix à peine audible « s’il vous plaît, est-ce que vous avez un livre qui fait du bien ».

Entendez : un livre drôle, frais, qui va me sortir de cette morosité dans laquelle je suis ancrée à grand coup de JT, de climat qui fout le camp, d’enfants qui font la guerre et de pollution partout.

On a tous un ou deux titres en tête, qui nous sauvent la mise rapido, mais on a quand même vite fait le tour. Alors on vient à ta rescousse et te propose un Top 10 (et +) des livres qui font du bien.

Alors vas-y, prend ton stylo et note.

Cet article est garanti 0 % livre plombant.*

Lire la suite de « Top 10 (un peu plus en fait) des livres (jeunesse, mais pas que) qui font du bien »

Publicités

Ma Fugue dans les arbres / Alexandre Chardin – Magnard Jeunesse, 2019

arbres Quand nous chanterons, le temps des cerises, et gai rossignol et merle moqueur seront tous en fête.

C’est un joli petit livre. Un joli petit livre frais et printanier. Un livre d’aventures et de famille, qui se lit comme ça, et qui se referme avec du grand air dans la tête.

Lire la suite de « Ma Fugue dans les arbres / Alexandre Chardin – Magnard Jeunesse, 2019 »

Jérôme par cœur / Thomas Scotto et Olivier Tallec – Actes Sud, 2009

jéromeLucie aime Raphaël qui aime Jérôme. J’peux l’dire. Très facile.

Il y a des livres qui peuvent changer des vies. Je l’sais, vu qu’y en a des qui ont changé la mienne. Celui-là en fait partie. Et c’est pour ça que je voudrais pouvoir l’offrir à tous les enfants du monde, Jérôme par cœur. Tous. Parce que je voudrais par là pouvoir leur dire, j’voudrais par là qu’ils lisent tout seul, que l’amour c’est beau. Point. Que tout le reste, c’est des histoires d’adultes, tout ce qui est rajouté dessus, les couches et les couches d’analyses, d’avis, de préjugés, ça concerne pas ceux qui aiment. Et que s’ils comprennent pas, ben ils ont qu’à laisser ça à ceux qui comprennent.

Lire la suite de « Jérôme par cœur / Thomas Scotto et Olivier Tallec – Actes Sud, 2009 »

Le Vallon du sommeil sans fin / Eric Senabre – Didier jeunesse, 2018

sommeilIls m’entraînent, au bout de la nuit, les démons de l’ennui, m’entraînent, jusqu’à l’insomnie, les démons de minuihiihiiiiiit.

Si tu n’es pas venu ici pour souffrir (bonjour la référence qui a AU MOINS plusieurs mois) et que tu n’aimes pas avoir peur, passe ton chemin jeune ami. Parce que Le Vallon du sommeil sans fin est le roman le plus effrayant que j’ai lu depuis longtemps. Plongée au plus profond de tes cauchemars.

Lire la suite de « Le Vallon du sommeil sans fin / Eric Senabre – Didier jeunesse, 2018 »

Bergères guerrières / Jonathan Garnier et Amélie Fléchais – Glénat, 2017-18 et au-delà

bergeresMon mouton à moi, est un gangster, mon mouton à moi est un gangster, il fait partie du ministère amer [de la guerre]*.

*je sais pas pourquoi j’ai toujours cru qu’il disait « de la guerre » alors que, vérification faite, pas du tout. Un psychanalyste parmi vous ?

Salut à toi, Moumoute chérie qui nous rejoins peut-être sur ce blog pour la première fois, appâté par l’odeur alléchante de la bergerie en ébullition, salut à toi, habitant des hauts-plateaux du sud-ouest, heureux de constater que nous ne t’avons pas oublié ni toi ni l’autre moitié laineuse des habitants de ta contrée, salut à toi, l’irlandais, l’écossais, l’islandais, le néo-zélandais, salut à toi, fan de tricot et de laine, salut à toi, qui en a marre de lire des BD avec des petits garçons qui jouent aux jeux-vidéo et des petites filles qui font de la danse ou du poney. Salut. Tu veux un thé du Larzac ? C’est un peu comme du foin, mais liquide, ce qui nous permet de filer subtilement cette métaphore de la moutonnade, qui elle-même nous permet d’installer tout aussi subtilement l’atmosphère qui te permettra de saisir l’ampleur de la génialitude qui t’attend à la lecture de ces deux opus de Bergères Guerrières, en attendant que le 3e pointe le bout de son nez.

Alors oui, tu vas dire qu’on radote, parce qu’on avait déjà parlé de Bergères Guerrières ici*, mais c’est notre blog, on fait ce qu’on veut.

*d’ailleurs, ce remarquable article, que je viens de relire, est tout à fait d’actualité, donc n’hésite pas, c’est cadeau

Lire la suite de « Bergères guerrières / Jonathan Garnier et Amélie Fléchais – Glénat, 2017-18 et au-delà »

Capitaine Rosalie / Timthée de Fombelle, Isabelle Arsenault- Gallimard, 2018

rosalieDis, quand reviendras-tu, dis, au moins le sais-tu, Que, tout le temps qui passe, ne se rattrape guère, Que, tout le temps perdu, ne se rattrape plus.

Dis, Rosalie, le sais-tu, que les Grands font parfois pour leurs enfants des choix qui ne sont pas les bons, mais ils le font, tu vois, des fois, parce qu’ils ont encore plus peur que vous de la vérité. Faut pas nous en vouloir Rosalie, on veut juste se protéger, et vous protéger vous de cette vie dans laquelle on vous a fichu. Allez, viens Rosalie, viens, on va se raconter des histoires au coin du feu, on va se rouler en boule sous une couverture, on va fermer les yeux et on va rêver que ça va mieux.

Lire la suite de « Capitaine Rosalie / Timthée de Fombelle, Isabelle Arsenault- Gallimard, 2018 »

Direct du cœur / Florence Medina – Magnard, 2018

ob_fa0ad6_direct-du-coeurJe lui dirais les mots bleus, les mots qu’on dit avec les yeux les mains.

Aaah, la Langue des Signes Française… fascinant n’est-ce pas ? Que celui qui n’a jamais fait semblant de signer, en agitant les mains et les doigts tel un chasseur de moustiques épileptique, à l’époque où il y avait des interprètes LSF pendant les infos me jette le premier livre… Tellement fascinant, quoi qu’il en soit, que pas moins de 3 titres de mon dernier office ont des personnages sourds. La Famille Bélier fait des bébés. Mais ils sont pas tous réussi. En fait, la plupart du temps, ils sont même tout pourris. Dieu merci, il est arrivé, ce livre que j’attendais.

Lire la suite de « Direct du cœur / Florence Medina – Magnard, 2018 »

Brexit Romance / Clémentine Beauvais – Sarbacane (X’), 2018

Couv-Brexit-Romance-620x987You are the one, for me, for me formidaaaable, you are my love, very, very véritaaable.

merci Charles.

Notre langue nous définit-elle en tant qu’individu ? Sommes-nous ce que nous parlons ? Existe-t-il une assignation linguistique ? Est-on français parce qu’on parle français, ou parle-t-on français parce qu’on est français ?

Je ne sais pas.

Mais j’aime bien me poser ces questions. C’est en partie pour ça que je suis une lectrice assidue du blog de Clémentine Beauvais, c’est entièrement pour ça que Brexit Romance a été mon meilleur moment de lecture de ces derniers temps. Avec ce dernier opus, l’autrice nous démontre encore une fois avec brio (merci pour ce parfait exemple de phrase de dissertation niveau 1re) qu’écrire est un je.

Lire la suite de « Brexit Romance / Clémentine Beauvais – Sarbacane (X’), 2018 »

Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? / Sylvain Levey- éditions Théâtrales, 2017

michelleMichelle, ma belle, sont deux mots qui vont moyen moyen avec « Auschwitz » et « camp de la mort ».

On trouve rarement des critiques de pièces de théâtres pour la jeunesse, et pourtant, pourtant, il en sort des pièces qui valent la peine d’être, sinon vues, au moins lues.

A Dans ta page, on essaie de varier les plaisirs, on vous a déjà très brièvement parlé de Mon frère ma princesse de Catherine Zambon, et on se dit qu’on va se tester à la chronique de pièce de théâtre sur papier. Et comme c’est déjà pas facile, on s’est dit qu’on allait se sur-challenger pour cette reprise post-partum-post-reprise-post-nouvelle-année-post-pâques, et qu’on allait donc taper dans de la pièce qui rigole pas. Mais qui envoie. Sévère. A coup de perche à selfie dans ta page.

Lire la suite de « Michelle doit-on t’en vouloir d’avoir fait un selfie à Auschwitz ? / Sylvain Levey- éditions Théâtrales, 2017 »

Un autre regard sur la littérature jeunesse. Part 1/2 : (re)lire avec les yeux d’une mère.

BB.gif

1 blog, 2 rédactrices, 2,8 enfants, 2 visions de la lecture. On partage avec vous les évolutions de notre façon de lire depuis qu’on est devenues des mamans.

Édition relue et augmentée. un peu augmentée. paaaass non plus, tu vois quoi.

Lire la suite de « Un autre regard sur la littérature jeunesse. Part 1/2 : (re)lire avec les yeux d’une mère. »