Tu ne sais rien de l’amour / Mikaël Ollivier – Thierry Magnier, 2016

tnsrdaS’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer, je ferai de ce monde un rêve, une éternité.

Céline et Jean-Jacques, flower power sur toi.

Il m’aura fallu du temps pour savoir si oui ou non ce livre était un vrai coup de cœur, à savoir, un livre qui reste ou pas.

Je me rend compte qu’il a un an. Donc, c’est un livre qui reste. Lire la suite de « Tu ne sais rien de l’amour / Mikaël Ollivier – Thierry Magnier, 2016 »

Publicités

Ma sœur vit sur la cheminée / Annabel Pitcher- Plon, 2011

Ma-soeur-vit-sur-la-chemineeChem-Cheminée Chem-cheminée Chem-Chem Frérôt

Ça fait un bon bout de temps que ce livre dort sur le coin avant gauche de mon bureau. Je l’ai mis de côté pour faire sa critique, un jour, puis il y a eu tous les autres livres, puis il y a eu ce matin. J’ai rangé mon bureau. Je l’ai donc trouvé dans la pile « livres-que-j’ai-mis-de-côté-parce que-potentiellement-je-vais-faire-un-truc-avec », et je me suis dit qu’avec tous les trucs qu’on avait à lire, ben, tant pis pour celui-ci, il est un peu vieux (on fait ce qu’on peut pour se trouver des excuses, désolée), et puis bon voilà. Je me suis contredite dans la seconde. Ce livre date de 2011. Nous sommes en 2017. Depuis 6 jours, la ville de Manchester pleure les 22 morts et la soixantaine de blessés victimes d’un attentat terroriste. Ce livre est d’une douloureuse actualité.

Lire la suite de « Ma sœur vit sur la cheminée / Annabel Pitcher- Plon, 2011 »

Mon week-end chez Grand-mère / Yann Coridian – L’École des Loisirs, coll. Mouche, 2016

Mon-week-end-chez-grand-mereMa grand-mère à moi, est un gangster.

Non, c’est pas vrai. Ni pour moi ni pour Nathan. Mais je trouvais pas d’intro cool.

Aujourd’hui je vous parle – j’essaie de vous parler- de pourquoi je lis de la littérature jeunesse?

Vaste programme. Allez donc vous faire couler un thé/un café/un bain (attention avec le pc dans l’eau svp*.), vous avez le temps.

Lire la suite de « Mon week-end chez Grand-mère / Yann Coridian – L’École des Loisirs, coll. Mouche, 2016 »

Lettres d’un mauvais élève / Gaia Guasti- Thierry Magnier,coll. Petite Poche, 2016

lettres-d-un-mauvais-eleve-9782364749610_0

Petite Poche, la petite collection qui te met une grande claque dans ta page.

Il faut saluer le courage des éditeurs, notamment des éditeurs jeunesse, celui de continuer à croire, malgré tout, que la littérature est utile au monde. Parce que le plus facile, c’est de publier de la daube, qui, je ne comprends ni pourquoi ni comment, marche si bien. Le plus facile, c’est d’offrir aux gens ce qu’ils ont envie de lire, sans prendre le risque de les bousculer, de les choquer, de les faire réfléchir. Le plus facile, c’est de donner du pain et des jeux et de laisser la foule s’en contenter.

Lire la suite de « Lettres d’un mauvais élève / Gaia Guasti- Thierry Magnier,coll. Petite Poche, 2016 »

De la classification par tranche d’âge.

Songe à la douceur / Clémentine Beauvais – Sarbacane, coll. X’prim, 2016

couv-songe-a-la-douceur-620x987

Une passion nommée en rimes.

Ecrire un roman en vers ? Il en faudrait bien plus pour déstabiliser l’incroyable Clémentine Beauvais ! A l’instar d’un Alexandre Pouchkine, elle nous livre son Eugène sur un plateau de poésie.

Eugène et Tatiana ont respectivement 17 et 14 ans lorsqu’ils se rencontrent.  Lire la suite de « Songe à la douceur / Clémentine Beauvais – Sarbacane, coll. X’prim, 2016 »

Banale / Fanny Chiarello – L’École des loisirs, 2015

banale-couv

Je suis banale, comblètement banale(uh).

Nous avons donc Clara. Banale. Atrocement banale. Complètement transparente. C’est simple, elle n’a aucun don. Elle n’est pas spécialement naze, elle est juste tellement ordinaire que tout serait pareil si elle n’était pas là.

Manque de pot, Clara est entourée de gens populaires, son débile de frère en premier, et sa merveilleusement unique copine Inès en second. Dur. Lire la suite de « Banale / Fanny Chiarello – L’École des loisirs, 2015 »

A la place du cœur, saison 1 / Arnaud Cathrine – éd. Laffont, 2016

9782221193334Hormones et sentiments

Malgré ce que laisse entrevoir la couverture, il ne s’agit ni de broderies, ni de couture, ni du remplacement d’un cœur humain par une machine à coudre…
A la place du cœur retrace six jours dans la vie de Caumes. Six jours où Caumes fête ses 17 ans, tombe amoureux d’Esther, vit ses premiers ébats sexuels, fait la fête avec ses potes Hakim et Théo, et est parfois (souvent) dépassé par ce qui l’entoure. Six jours de janvier 2015 en France. Six jours où tout a changé.

Lire la suite de « A la place du cœur, saison 1 / Arnaud Cathrine – éd. Laffont, 2016 »

Dans le désordre / Marion Brunet – Sarbacane (coll. X’prim), 2016

couv-dans-le-desordre-620x987Subcomandante Marcos : « La lucha es como un círculo, se puede empezar en cualquier punto, pero nunca termina… »


La lutte est comme un cercle, elle peut commencer à n’importe quel point, mais ne se termine jamais …

(> traduction de qualité inclue dans le forfait gratuit de votre lecture)

Jour de manif’. La rage au ventre, l’espoir au cœur, et la défense aux talons, la rue est de sortie. Il suffit de peu pour que la colère s’embrase. C’est dans le désordre ambiant que Jeanne, Basile et tous les autres se rencontrent. Parce qu’ils refusent de se conformer, parce qu’ils ont envie d’autre chose, ils décident de vivre ensemble, dans un squat où ils auraient leurs propres règles. Lire la suite de « Dans le désordre / Marion Brunet – Sarbacane (coll. X’prim), 2016 »

Les Mystères de Larispem. 01, Le Sang jamais n’oublie / Lucie Pierrat-Pajot – Gallimard, 2016.

larispemLamiloque entends-tu le pas lourdem des paches sur la laceplic ?

Ouai l’ami, tu l’entends le pas lourd des taureaux sur la place ? Parce que ça y est, la rue a gagné, le pouvoir au peuple et mort aux vaches !

Bienvenue dans l’univers incroyablement génial du premier roman de Lucie Pierrat-Pajot, une uchronie-dystopique-fantastico-rétrofuturiste à tendance steampunk bouchère, le roman le moins végan de l’année. Lire la suite de « Les Mystères de Larispem. 01, Le Sang jamais n’oublie / Lucie Pierrat-Pajot – Gallimard, 2016. »